Famille d’instruments à vent dont la sonorité est douce et colorée, les bois présentent pourtant de grandes différences dans leur conception. Les uns sont à anche simple (voir explications ci-dessous), d’autres à anche double et certains n’ont pas d’anche mais une ouverture en biseau.

360截图20200318105002560.jpg

La flûte

Instrument très ancien, on trouve des flûtes primitives en os dès la Préhistoire. Sous sa forme actuelle, c’est à dire avec une ouverture ovale en biseau, elle apparaît en Europe dès le Moyen-Âge. Appelée « traverso » à l’époque Baroque, c’est J.-B. Lully qui l’intègre dans l’orchestre de l’Opéra de Paris (17ème siècle). La flûte fut longtemps construite en bois. Ce n’est qu’à partir du milieu du 19ème siècle que le métal (maillechort, argent ou or) remplacera le bois. Le mécanisme de la flûte traversière (19 clés et 13 plateaux superposés aux tampons qui bouchent les trous) fut mis au point par le luthier allemand Theobald Boehm.

La piccolo

Aussi appelé « petite flûte », c’est le plus petit instrument à vent de l’orchestre. Il est construit en bois d’ébène. Il joue des sons suraigus qui se détachent nettement du reste de l’orchestre.

360截图20200318105012350.jpg
360截图20200318105050463.jpg

La clarinette

Instrument à perce* cylindrique et à anche simple. De tous les instruments à vent, c’est elle qui possède la plus grande tessiture avec presque 4 octaves, soit 45 notes. Elle apparaît dans l’orchestre au milieu du 18ème siècle, à l’époque classique notamment grâce à Mozart qui apprécie beaucoup cet instrument. Son timbre, chaud dans le registre grave, peut s’avérer extrêmement brillant voire perçant dans l’aigu. Dans la famille des clarinettes, il existe de nombreuses variantes : les plus utilisées en dehors de la clarinette habituelle (en SI bémol ou en LA) sont la clarinette basse (reconnaissable à son bocal* en col de cygne) et la petite clarinette en MI bémol (instrument plus aigu au timbre plus perçant que la clarinette habituelle).

 La clarinette basse

360截图20200318105104829.jpg
360截图20200318105124901.jpg

Le basson

Instrument à anche* double (comme le hautbois) il est la basse de la famille des bois. Il apparaît à la fin du 16ème siècle sous le nom de « fagotto ». Il est formé d’un long tuyau conique plié en deux mesurant 1,30 mètre de haut (2,70 mètres si on le dépliait complètement !). A l’Orchestre National de Lille, les musiciens jouent du fagott, version allemande du basson, plus moderne et plus sonore, différente du basson dit « basson français » qui devient rare dans les orchestres symphoniques.

Le hautbois

Instrument chantant, il se caractérise par son timbre* clair et pastoral. Les compositeurs lui confient de longues mélodies aériennes. Il a un registre médiumaigu. C’est un instrument à anche* double de perce* conique. Depuis l’époque baroque, son mécanisme de clés s’est modernisé pour permettre plus de justesse, de facilité de jeu et d’ergonomie. Au début des concerts et des répétitions, c’est lui qui donne la note LA afin que tout l’orchestre puisse s’accorder.

360截图20200318105025533.jpg
360截图20200318105039017.jpg

Le cor anglais

Dans la famille du hautbois, il existe également le hautbois d’amour qui descend un peu plus grave que le hautbois (très peu usité) et le cor anglais encore plus grave qui lui, est plus fréquent. On le reconnaît à son bocal* courbe et à son pavillon* en forme de poire. Son timbre* est voilé et sombre. Les compositeurs l’apprécient pour son caractère mélancolique et lyrique.

360截图20200318105143574.jpg
360截图20200318105157984.jpg

Focus sur l'anche

L'anche est utilisée par de nombreux instruments. En vibrant, elle produit un son qui résonne dans l’instrument en vibration. Elle est faite d'un morceau de roseau travaillé. Elle peut être simple ou double. L'anche simple sera posée sur un bec (clarinette, saxophone) et maintenue par une ligature. Le joueur appuie avec ses lèvres sur l'anche et la fait vibrer en soufflant

L'anche double est formée à partir d’un morceau de roseau plié en deux. On sépare ensuite les 2 lamelles que l’on affine. L'instrumentiste pince l’anche entre ses lèvres en soufflant. L'air fait vibrer les deux morceaux de roseau et l'instrument sonne. Les instruments qui l'utilisent sont le basson, le cor anglais, le hautbois, le hautbois d'amour… Le roseau utilisé pour les anches est de type arundo donax, également appelé « canne de Provence ». Il pousse essentiellement sur le pourtour méditerranéen. On le coupe quand la canne atteint le diamètre voulu et on le laisse ensuite sécher plusieurs années avant de pouvoir le transformer en anche.